News Pays Basque
Publié le 17 Septembre 2016 à 07h07 - 1272 hits

Le couteau Basque, toute une histoire...

Le couteau basque est considéré comme étant un Yatagan. Arrivée en France au 18ème siècle, cet outil est, comme son nom l'indique, destiné à découper un objet ou un aliment. Il est utilisé par de nombreux campagnards, des ruraux du sud-ouest notamment par les coupeurs de tabac mais est aussi très usés par le Bergeracois. Selon une certaine source, c'est le commerçant Bouti qui lui a donné cette apparence dotée de dix rosettes proéminentes de manière traditionnelle afin de donner plus de préhension et de sécurité au tabac vert.

Quelques infos sur le Yatagan

Le Yatagan est un couteau traditionnel parvenu au Pays Basque par l'intermédiaire de ces armées qui s'occupaient des campagnes napoéoniennes. Ce n'est qu'à la moitié du 19ème siècle que l'on pouvait voir des fabrications françaises sur le marché. Ce type de couteau dispose d'une lame à pan coupé long, d'un entablure ainsi que d'une manche en forme de crosse légère. Il est également constitué par un ressort à cran carré. Il mesure entre 60 et 80cm environ et pouvait être fixé sur un fusil. Au Pays Basque, ce couteau est considéré comme étant un couteau de poche avec environ 12cm de longueur.

Le couteau et le Pays Basque

Comme le Pays Basque possède une très forte richesse en matière d'histoire, de traditions et de tourisme, d'autres créations se sont alors developpées au cours des dernières années. Cependant, aucun Yatagan n'y a été fabriqué. La majorité des couteaux contiennent une croix à quatre branches circulaires que l'on appelle Laburu, croix basque ou croix à virgule. Cette appellation est due à sa forme. On peut croiser ce type de croix dans la cimetière d'Ascain mais aussi dans certaines régions françaises notamment la Savoie ou l'Auvergne. Comme il en existe plusieurs sur le marché, on peut alors mieux distinguer les couteaux basques des autres grâce à cette croix.

Discutez au sujet de notre chronique.